3.3.10.   Ecoulement de l'air en sortie ventilateur

Au refoulement d'un ventilateur, comme à l'intérieur d'un coude, on note une distorsion de la courbe de répartition de l'air tel que nous l'avions vu au chapitre 2.5. La courbe de vitesse de flux d'air présente son maximum le long du flasque opposé à l'ouïe d'aspiration et le long de la partie extrême de la volute.

La figure 48 schématise cette répartition et montre l'orientation idéale du coude à la sortie du ventilateur. Il est plus que recommandé d'adopter une conduite rectiligne d'une longueur au moins égale à 100% de la plus grande dimension de sortie.

figure48

Figure 48
Importance de l'orientation du coude à la sortie d'un ventilateur

3.3.11.   Position du ventilateur (avant ou après le dépoussiéreur ?)

Chacune des solutions à ses avantages et ses inconvénients qu'il faudra bien analyser avant de faire le choix. Nous avons vu précédemment que la consommation d'un ventilateur dépendait du choix du réseau et du type de ventilateur, nous verrons dans le chapitre suivant qu'elle dépend aussi du dépoussiéreur.

aniboulverteVentilateur avant le dépoussiéreur

C'est la solution la plus répandue dans l'industrie du bois. Les installations de ce type sont souples et permettent une évolution de l'ensemble.

Il est possible par exemples de :

  • de prévoir un ou plusieurs réseaux d'aspiration vers un même dépoussiéreur ;
  • de faire fonctionner chacun de ces réseaux indépendants, à condition qu'à l'entrée du dépoussiéreur il y ait une boite à clapets anti-retour.

Son inconvénient majeur est le rendement du ventilateur qui est inférieur à l'autre solution. Cette disposition nécessite un ventilateur  comportant un rotor à pales radiales ouvertes ou fermées  dont le rendement variera de 55% à 73%. Le passage du produit dans le ventilateur sera un deuxième inconvénient ; il y a risque d'usure du rotor et de la volute.

Comme dans la grande majorité des installations d'aspiration les concentrations sont souvent inférieures à 30 g/m3 l'implantation avant le filtre peut se faire sans grand risque. Il faudra cependant avoir le soin de prévoir un piège à cales (voir chapitre suivant) avant le ventilateur.

aniboulverteVentilateur après le dépoussiéreur

Cette solution offre l'avantage de permettre la mise en place d’un ventilateur à haut rendement du type pales à action au rendement de 83% puisque celui-ci sera protégé par le dépoussiéreur. Cette disposition offre, néanmoins des inconvénients non négligeables.

Le dépoussiéreur devra être conçu en construction renforcée pour tenir à la dépression totale du réseau, du filtre et de la pression atmosphérique. Après ce dépoussiéreur, il ne peut être mis qu'un seul ventilateur et dans le cas de plusieurs réseaux d'aspiration, pour un même atelier, ne fonctionnant pas en même temps, il faudra prévoir de multiplier le nombre de filtres et de ventilateurs.

Enfin, un dépoussiéreur est par lui-même un piège à son, très suffisant dans la première solution, aussi il sera indispensable de prévoir à la sortie du ventilateur avant rejet extérieur ou recyclage un piège à son.

 

© 2018 Depollunet ou la dépollution de l'air