Depollunet

ou la dépollution de l'air

 

 

II - AERAULIQUE ELEMENTAIRE

La statique des fluides permet l'étude de l'action des fluides sur les parois solides situées à l'intérieur ou à l'extérieur du fluide, cette action se traduit généralement par la présence de force de pression.

La dynamique des fluides non seulement tient compte des efforts de pression dus à la présence du fluide mais, prend aussi en considération la trajectoire, la vitesse, l'accélération, l'énergie cinétique ou potentielle des différentes molécules qui constituent le fluide.

Dans les installations d'aspiration ou de transport pneumatique, le mouvement de l'air résulte de la propriété bien connue des fluides qui tendent naturellement à uniformiser leur pression et donc à s'écouler d'une zone où la pression est plus élevée vers une zone où la pression est plus faible. Par conséquent, la condition nécessaire pour réaliser un mouvement d'air entre deux points est qu'il existe une différence de pression de l'air entre ces deux points ; celle-ci peut être créée par la présence dans le circuit d'un ventilateur capable d'assurer une zone de surpression en aval.

L'aptitude de l'air à se mettre en mouvement puis à transporter un matériau quelconque solide ou gazeux ne dépend pratiquement que de sa vitesse. Il n'y a donc aucune autre considération à prendre en compte. Les vitesses pratiques nécessaires pour transporter des déchets seront surtout fonction de la densité des produits en cause et de leur « surface ».

Le problème du technicien en installation d'aspiration consistera, entre autres à adopter d'une part une vitesse suffisamment importante en fonction du déchet à transporter, mais pas trop rapide pour ne pas demander trop d'énergie etêtre source de bruit ou d'usure.